Final Fantasy Garden

~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Aller en bas

~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Yasahii Kyouki le Jeu 11 Fév - 1:16

Spoiler:





« Alphard »

Nom : Makkura.
Prénom : Ayame, appelée plus communément Alphard..
Âge : 19 ans, d'apparence.
Sexe : Féminin
Date de Naissance : 14 Mai, allez savoir pourquoi, elle décida que ce serai sa date de naissance..
Phrase culte : \"On ne meurt jamais vierge car la vie nous encule!\"



Professions et activités pros:
Driver la nuit dans les rues de la ville. Autant dire que ceci n'est pas très légal. Elle exerce aussi le métier de mécano trois jours par semaines avec quelques filles indépendantes. dans un petit garage à l'autre bout de la ville. Le reste du temps, elle s'entraine comme combattante professionnelle en vue d'une nouvelle compétition.


Logis :
Alphard vit actuellement dans ce que l'ont pourrai qualifier de garage. Il s'agit en fait d'un ancien garage qu'elle a aménager. Au deuxième étage, elle fit la transformation de l'immense bureau en salon tandis que la salle d'attente, assez grande d'ailleurs, fut transformer en chambre. La salle de repos étant déjà équipé, cela resta la cuisine de la donzelle.


Armes :
L'arme principale de la demoiselle est un arme unique en son genre: fabriquée par un artisan, celle-ci est un mélange de différentes armes blanches existantes sur le marché.. Cette arme, finement travaillée, à été calquée sur le modèle de la "Griffe pliante," dont la courbure porte habillement son nom. Sa lame d'inox mesure pas moins de dix-huit centimètres pour une épaisseur avoisinant les trois millimètres. Contrairement à la "griffe" originale, la dague d'Alphard possède la particularité d'avoir l'espace suffisamment grand que pour y insérer son auriculaire afin de mieux garder prise et ainsi éviter d'être facilement désarmée. Ses plaquettes, en olivier, sont collées et rivetées sur les platines tandis que le ressort, en acier inoxydable, est muni d'un amortisseur. Autre avantage notable, comme la plupart des dagues, celle-ci est discrète et peut facilement être dissimuler sous sa veste en plus de celui d'ambidextrerie.

Spoiler:

Art Martial que pratique votre personnage :
On aurai plus être tenté de dire qu'Alphard pratique le Combat Russe , typé pour les mercenaires, mais ce serait une erreur de notre part. Bien que son style y ressemble vaguement, celui-ci est plus personnel et elle y modifia quelques techniques qu'elle trouvait trop "classique" à son goût où trop "vieille école". Ce genre de technique lui semblait trop façile à prévoir et donc facilement parable et/ou blocable. C'est d'ailleurs dans cette optique d'optimisation qu'elle privilégiât d'avantage la vitesse ainsi que l'agilité plutôt que la force brute.*




Nom de la technique : Jouhatsu Shikkyaku

Description de votre technique :
Alphard lance une attaque de face et, arrivée à portée de son adversaire, se téléporte derrière lui pour le frapper violemment dans le dos avant d'effectuer un salto au dessus de sa cible afin de le cogner à la tête pour finalement sauter en arrière. Tout de suite après avoir atérit, elle s'appuie sur ses deux mains afin de libérer ses pieds pour frapper l'ennemi aux genoux dans le but de le déséquilibrer et, avec un peu de chance, réussir à le ralentir en lui infligeant une blessure à ceux-ci.

Faiblesse de votre technique :
L'utilisatrice doit réussir l'effet de surprise pour ne pas se trouver en situation de faiblesse face à son assaillant tandis que sa rapidité doit être bien supérieur à celle de l'autre combattant.




Physique de votre personnage :
La symphonie du clavier est enclenchée, parée à dresser le portrait de mon foutu personnage ! Commençons par le commencement : un bref aperçu d'Alphard. Pour cela, vous pouvez dès à présent, chers lecteurs, jeter un coup d'œil à mon avatar pour avoir une petite idée physiologique de l'énergumène concernée. D'autres illustrations viendront, maintenant que les traits de cette pseudo-terreur s'esquissent dans ma tête avec plus de précision. Le jury va donc devoir s'armer de patience...Préambule achevé, voici sa description physique !

La première chose qui nous frappe quand on rencontre Alphard, est sans doute sa grandeur. Ayame est une jeune femme de taille moyenne, ou en tout cas dans la moyenne masculine, puisqu’elle mesure plus de cent-septante centimètres. Son corps en lui-même est assez fin, bien que bien plus musclé que la plupart des femmes, sans pour autant que cela ne se voit sur son physique en lui-même. En effet, elle reste tout de même très féminine, comme la densité de sa poitrine, ou les formes de ses fesses et ses hanches peuvent le laisser supposer. Et pourtant, on peut dire qu’elle apprécie le sombre, puisque sa peau, est un peu bronzée, alors que sa chevelure de couleur ébène, est souvent attachée en queue de cheval, puisque que ses cheveux descendraient jusqu'à mi dos, lorsqu’ils sont libres de leurs mouvements. Et pourtant, une seule chose vient à sortir du lot dans cette spirale du côté sombre de l’apparence. Et cette chose, est la couleur des pupilles des yeux de la jeune femmes, qui sont très claires. En effet, celles-ci sont d’un mélange d’un bleu et de gris. Cependant, cela ne rend pas l’apparence d'Ayame plus gai, puisqu’au contraire, le regard et l’expression de son visage sont souvent assez froids. Ce dernier est assez petit sur la hauteur, si bien qu’on pourrait rapprocher sa forme d’un carré ou d’un rectangle finalement, puisqu’elle n’a pas un menton très prononcé. Pourtant, le reste des éléments le constituants, son assez fins, comme peuvent l’être ses lèvres d’un rose très clair, ou un nez droit et peu épais, faisant une légère pointe sur le bout. Même ses sourcils de couleurs similaires à ses cheveux ne sont pas épais. Alors que le front d'Ayame n’est pas non plus très large, celui-ci est en plus souvent dissimulé par la frange que forme sa coupe de cheveux sur l’avant de son visage. Avant de passer à la tenue vestimentaire, il y a un dernier point à noter sur le corps d'Ayame en lui-même. Et c’est quelque chose qui est souvent peu apprécié de la part d’autres personnes, puisqu’il s’agit d’un tatouage. Celui-ci n’est d’ailleurs pas des plus petits, puisqu’il s’étend du poignet jusqu’au coude du bras gauche de la jeune femme. Son motif ne représente pas vraiment un dessin précis, et elle ne saurait d’ailleurs pas en donner de signification précise. En effet, celui-ci n’est qu’un enchevêtrement de traits plus ou moins épais formant ainsi une fresque unique. Ainsi en ce qui concerne sa tenue vestimentaire, cela n’est rien de bien sophistiquer, ni de spécialement élégant.

Oubliez les uniformes de mission, d’étudiants ou que sais je encore. Elle les envoie se faire voir comme toutes les autres « obligations ». Elle s’habille à sa propre façon, se remarquant très bien de la foule d’étudiants semblables de par leurs uniformes. Ayame porte en permanence une veste bleu, dont la longueur environne les tibias, que la demoiselle laisse tout le temps ouvert, laissant apparaître en dessous qu'un débardeur noir assez moulant et cachant tout juste ses formes. Et donc, cela laisse bien évidemment le ventre d'Ayame à l’air. Puis pour protéger ses jambes, la jeune femme porte généralement un pantalon de toile bleu qui lui permet une grande amplitude de mouvements. Alors que pour marcher, la jeune femme à opter pour des bottines dans le style Boots d’un cuir assez clair cette fois et dont la longueur des lacets est assez incroyable, laissant supposer qu’il faut un peu de temps pour les enfiler comme il faut. Ayame porte aussi en permanence sur son débardeur des bretelles en cuir, de couleur similaire à ses chaussures, sur lesquelles est attaché un étui, son Iron kneck dedans, quand elle ne l'a pas en main bien sur. Celui-ci est placé sous le bras droit de la jeune femme, de façon à ce qu’elle puisse sortir son arme avec la main opposée à celui de l’étui. Ainsi, pour affermir sa prise sur ses armes, Ayame a mit ses mains dans des gants de couleur noire. Ceux-ci ne recouvrent cependant pas toute la main de la jeune femme, puisque ses doigt, après la première phalange, et toutes les articulations restent visibles l’œil d’autres personnes. Sans compter qu’une partie du dessus de la main reste aussi visible, alors que le gant est maintenu par une sangle à scratch juste au dessus du poignet. Autour de son cou se colle un collier bleu. [Comparable à une laisse comme lui rétorquerai bien volontiers Kniva (sait-on jamais que la perversité de Kni' lui octroi pareille idée.) Elle le porte absolument tout le temps, même quand elle dort, ou se lave ou est en pleine activité. Bref, est un rebelle vestimentairement parlant et est très attirante et beaucoup sont déjà tombés dans ses filets.
Spoiler:


Mental de votre personnage :
Même si, à l'époque où nous vivons actuellement, la personnalité d'un individu est étroitement liée à ses goûts vestimentaires, il est parfois malhabile de conclure son jugement à ce que ses yeux nous montrent. Je m'appuie bien sur le " parfois ", car ici, les préjugés de la populace sont fondées...Accordez-vous donc le droit d'établir un diagnostic sans creuser plus loin que la coupe de cheveux de cette pignouf ! Ayame n'est qu'une grossière caricature. Je crois l'avoir démontré à l'aide de subtilités dans la précédente description.

Miss Makkura ne fait que très difficilement confiance et préfère de loin garder ses secrets pour elle. Personne n’a jamais su qui elle était et sans doute que personne ne le saura. Beaucoup de gens l’on jadis qualifier de sombre, étrange, silencieuse, mystérieuse. Tout les pseudonymes pouvant s’apparentés à cela lui collaient à la peau. En fait, personne ne lui parlait car elle était toujours dans son coin. Elle était ténébreuse et l’est toujours. Elle préfère être à son compte et faire ce qu’elle veut quand bon lui semble. C’est d’ailleurs une femme extrêmement désobéissante qui déteste pardessus tout qu’on lui crache des ordres… D’ailleurs, faites cela, et elle vous fera comprendre que les ordres, vous pouvez vous les mettre où elle pense. Contrairement à son style d’écriture, Ayame ne possède pas un franc parler très polit. Cependant, elle peut l’être, ça oui ! Elle est apte de parler de manière poétique comme de manière vulgaire. Tout dépend de la personne en face d’elle. Lorsqu’elle est en colère, elle préfère s’éloigner de la cause ou de la personne afin de reprendre son calme pour ne pas entré en crise une nouvelle fois. Malgré les apparences, Aya’ est quelqu’un de très sensible qui peut devenir incontrôlable à la moindre remarque blessante qui peut la toucher. Certaines remarques ne font rien, comme les insultes. Mais des remarques qui rappels des souvenirs douloureux lui font souvent mal et elle préfère s’éloigner pour ne pas montré ses faiblesses. Bref, Ayame est folle aisément et ce n’est jamais drôle pour elle.
Elle est très intelligente et résous aisément les problèmes des autres si on lui demande. Elle veut bien aidé les autres, mais elle est du genre à s’attendre à avoir quelque chose en retour. C’est quelqu’un de serviable cependant et elle est tout de même généreuse. Malheureusement, cela dépend de son humeur. Autre chose d’assez important à savoir à propos d’elle, c’est qu’elle déteste le contact physique. Elle n’aime pas être toucher, frôler, percuté… Impulsive comme elle est, elle risque de rendre la pareil si elle se fait poussé. Mais… Il ne faut pas toujours voir le mauvais coté des gens. Il faut aussi voir en elle, qu'Ayame est une personne talentueuse et possédant une douceur extraordinaire quand on vient à la connaitre un peu mieux. Elle est très rusée, elle sait se sortir des pires situations même si elle doit faire usage du mensonge. Même si elle est une bonne menteuse, la jeune fille déteste mentir. Malgré elle, également, c’est une excellente manipulatrice. Elle arrive à avoir ce qu’elle veut quand elle veut…
Ce qui est souvent détesté ou aimé chez Aya’, selon la personne, c’est son humour. Un humour… noir. C’est une personne extrêmement sadique qui aime jouer les psychopathes. Elle adore faire peur aux autres… Et la simple vue du sang l’excite. Selon elle, la mort de quelqu’un est quelque chose de… Pas drôle, mais plutôt amusante. Puisque c’est ce qui doit arrivé à tout le monde, pourquoi ne pas le voir avec le sourire ? C’est douloureux oui, mais en souriant, on oublie ! Enfin, c’est ce qu’elle dit. Elle est souvent insensible à la mort de quelqu’un. Son passe-temps est souvent de faire croire qu’elle est une psychopathe et d’ensuite se faire passé aussi douce qu’un chaton. En fait, elle possède une double personnalité psychotique… Personnalité enfouit en elle depuis des années maintenant. Vaut mieux pas essayer de la réveiller cependant. Mais même sans cette personnalité, Ayame reste sadique et a un penchant pour le sang… Morbide, non ? Mais que voulez-vous, c'est ainsi qu'est la demoiselle...

Histoire de votre personnage :
Où Alphard naquit elle? Nul ne le sait vraiment, sauf elle évidemment, même si la demoiselle n'est pas du genre à parler du passé à qui que ce soit. Tout ce que l'on peut dire est qu'elle vécut très longtemps dans la rue.

Alphard est la fille d’un ancien Soldat devenu bourgeois d’une façon dont les habitants ignorent, mais que certains trouvèrent louche. Pourtant, la jeune brune fut élevée comme tel, dans de jolies petites robes, et toujours une poupée à la main. Sa maison, bien que grande par rapport à la moyenne, n’était pas non plus immense. Sa façade, comme la plupart de celles du village était en bois, recouvert de neige. L’intérieur était décoré assez sobrement, la famille de la jeune fille n’étant pas très tournée vers le tape à l’œil des autres maisons ayant une certaine fortune, préférant rester sobre et modeste. Comme on peut s’en douter un peu, la pièce la plus remplie, hormis la cuisine et ses ustensiles, c’était la chambre d'Ayame, qui montrait bien l’aspect féminin de celle ci, avec le nombre de poupées s’y trouvant et les couleurs roses dominantes, sur le lit et les meubles de la pièce.
C’était une période de joie pour Ayame, qui avait toujours le sourire aux lèvres, et dont les parents répondaient à tous ses caprices. Même quand elle sortait jouer dans la rue avec les autres enfants, sous le regards des parents, vu leurs jeunes age, elle se montrait toujours de bonne humeur et semblait bien s’entendre avec tout le monde, faisant en quelque sorte oublier l’ascension sociale étrange de ses parents, puisque les autres familles finirent par se dire que c’était des gens bien. C’est ainsi que la jolie petite vie de la jeune Ayame débuta, dans ses robes de couleurs claire s’assortissant à la fois aux cheveux de la jeune fille et à l’environnement aride de la région.

Mais, plus les années passèrent, plus le comportement d'Ayame changeait et devenait plus neutre, bien qu’elle essayait de conserver son sourire devant ses parents. En effet, un jour, en passant dans le couloir de sa maison, elle entendit parler ses parents dans la salle à manger, et plus particulièrement près de la cheminée, où son père avait allumé un feu pour se réchauffer pendant les soirées hibernales. Elle s’apprêta donc à entrer pour les rejoindre, quand la conversation qu’elle surprit, la fit s’arrêter juste derrière la porte entrouverte. De ce qu’elle put alors entendre fut que son père aurait aimé souhaité un garçon pour qu’il suive ses traces. Ce qui lui valut un reproche de sa femme, et il ajouta qu’il ne regrettait pas pour autant d’avoir eu une fille comme Ayame, lui donnant plus d’amour qu’il ne pouvait y penser. A cette annonce, Aya' fut surprise, restant figée devant la porte, comme tout enfant entendant ce genre de choses, puisqu’il viendrait à se demander si ses parents l’aimaient vraiment. Mais, elle finit par se reprendre au bout de quelques secondes et rentra dans la pièce, le sourire aux lèvres, et un crissement de porte, quand celle ci se déplaça.. Elle avança donc dans le grand salon, servant de salle à manger aussi, qui se trouvait être assez sombre, puisque la seule lumière éclairant la pièce était le feu de la cheminée, qui créait une lumière tamisait. Elle avança donc, sortant de l’obscurité, rejoignant les fauteuils où ses parents été assis, et fit de même aux côtés de sa mère, qui se mit à l’enlacer tendrement.

Le temps passa paisiblement, le village semblant être coupé du monde, et Ayame vivait tranquillement. Mais, pourtant quelque chose avait changé en elle. En effet, elle paraissait bien moins gaie et restait plus souvent enfermer chez elles qu’auparavant. La raison, en était simple à vrai dire. Quelques mois avant son dixième anniversaire, son père était mort d’une maladie incurable. Et tout comme sa mère, elle en fut très affectée, malgré la compassion manifestée des gens du village. C’est alors, qu’elle décida de réaliser, d’une certaine manière, le rêve de son père, même si elle n’était pas un homme. Elle passa alors de plus en plus de temps dans la salle informatique, dans un premier temps, et s’informa énormément sur ce qu’être un Soldat impliquait. C’est donc à ce moment là qu’elle apprit ce qu’était la Mako, dont elle ignorait l’existence jusqu’à présent.
C’est alors qu’elle commença à faire des exercices physiques pour endurcir son corps. Elle se mit donc à sortir de sa maison assez souvent, car elle pensait que l’extérieur serait plus approprié pour faire de son corps un corps capable de résister aux coups. Surtout que l’environnement de village lui permettrait d’être résistant, puisqu’il y faisait toujours chaud, et le sol recouvert d’un manteau poussière. C’est ainsi qu’elle commença par de simples exercices physiques, comme les étirements ou abdominaux, et en accroissant petit à petit la difficulté..
Sa mère, quant à elle, ne se remettait toujours pas de la mort de son mari et se sentit de plus en plus dépressive alors, elle commença à boire.. D'abord un verre, puis deux.. Au bout de quelques mois, elle était devenue une vrai loque humaine : toujours affalée sur le divans à se morfondre, à moitié saoul, sur la mort de son être cher. Un soir, elle a finalement céder à la folie et mis le feu au village.

Par chance, Ayame n'était pas dans le village durant cette nuit tragique mais elle se retrouva à la rue, seule, devant un village en ruine. La miss du donc apprendre à se débrouiller par elle-même, et fut acceptée au sein d'une bande qui écumait les quartiers qui passa par hasard devant les décombres du village. Autant dire que leurs agissements n'avaient rien de légaux, et que la violence pouvait déboucher n'importe quand et de n'importe où. Comprenant que la violence était ce qu'il y avait de plus facile, elle se laissa entraînée dans cette spirale et comme la plupart des enfant n'ayant l'amour de ses parents, Alphard devint même une motarde aux méthodes peu scrupuleuses, liée à un gang tout aussi aimable avec les passants. La loi du plus fort primait sur tout, et rares étaient les personnes qui voyaient défiler ces bikers et s'en retournaient chez eux comme si de rien n'était. Les choses n'allaient jamais vraiment très bien depuis que ce groupe s'était implanté dans la région. Mais pour Alphard et ses complices, tout était bénéfique. La jeune femme continua sa croissance et se découvrit même de grandes facultés pour le combat avec les pieds. Il est certain que ses victimes n'appréciaient pas vraiment sa manière de s'exercer sur de pauvres gens qui ne demandaient rien à personne...

Ainsi passa le temps, jusqu'à l'anniversaire de seize ans de la jeune fille. Elle était déjà magnifique, faisait tourner de nombreuses têtes, et en amochait bien d'autres. Elle était consciente de son pouvoir sur les autres, et en usait avec habilité. Elle savait obtenir ce qu'elle voulait de qui elle voulait, et se révélait être une personne dangereuse, notamment pour ses capacités au combat, qu'elle pratiquait depuis qu'elle était en âge de tenir une fourchette. Le monde avait voulu faire d'elle une personne froide, une personne respectée, une princesse... Elle n'était rien de tel. Elle était glaciale, elle était crainte, elle n'était rien d'autre qu'une reine, dans un monde trop imparfait à son goût. Il est vrai qu'ils avait sentit les choses déraper lorsqu'elle avait commencé à se comporter bizarrement, mais ils n'en avaient été que fière. Désormais, ils ne savaient plus vraiment que faire...




Complément d’information :

Mensuration : That's a S-E-C-R-E-T..

Poids : soixante et un kilos.

Taille : Cent-septante centimètres.

*] J'ai échafaudé l'idée de reprendre mon propre style de combat, qu'il soit au corps à corps ou à l'arme blanche comme je le ferai en situation réel dans entraînement avec mon best.. Il ne faut donc pas s'étonner du coté un peu freestyle des techniques ainsi que la façon dont ma protagoniste tiendra les armes..
*] Le dessin d'Ayame est la propriété de ma ptite Seilin.


Dernière édition par Maria le Ven 12 Fév - 2:18, édité 5 fois

_________________


avatar
Yasahii Kyouki
Professeur
Professeur

Messages : 44
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 29
Localisation : Hein?! Mais j'étais pas censé me réveiller dans un bar moi .. Mais que s'est-il donc bien passé?!

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Kniva le Jeu 11 Fév - 1:19

Bienvenue
Au plaisir de te lire
Il faudrait trouver un lien avec FF quand meme

_________________
avatar
Kniva
Proviseur
Proviseur

Messages : 636
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasygarden.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Yasahii Kyouki le Jeu 11 Fév - 1:26

Knikni.. Si je dis de ne pas répondre, c'est qu'il y a une raison. Et puis, regarde dans mon début d'histoire, le père d'Alphard était un ancien du Soldat mais si tu réponds alors que je dis de pas le faire.. Forcément! Surtout si tu sais que je supporte pas qu'on poste quand je n'ai pas terminer ma fiche.. C'est indigne... C'est pas gentil pour ta Zuzu d'amour que t'aime tant.. D'ailleurs, je m'étonne cependant que tu n'as tilter directement que c'était moi pour la peine..

Spoiler:

_________________


avatar
Yasahii Kyouki
Professeur
Professeur

Messages : 44
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 29
Localisation : Hein?! Mais j'étais pas censé me réveiller dans un bar moi .. Mais que s'est-il donc bien passé?!

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Kniva le Jeu 11 Fév - 12:19

Oh mais j'ai tilter, vu la longueur de la fiche, ça ne pouvait être que toi. Mais comme le forum étant tout récent et que pas mal de personnages sont disponibles, je m'attendais à ce que tu en prennes un. Ensuite tu peux partir sur pas mal de chose ( regarde mon personnage, c'est bien un Final Fantasy, mais qu'on ne connait quasiment pas)

_________________
avatar
Kniva
Proviseur
Proviseur

Messages : 636
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasygarden.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Yasahii Kyouki le Jeu 11 Fév - 19:01

La dernière fois que j'ai jouer des personnages de Final Fantasy, c'était Knive et Cissnei mais je préfère incarner Shu pour la liberté de mouvement. Mais comme il n'y a pas beaucoup d'images de Shu, j'aurai été obliger de reprendre mon vieux kit mais j'avais envie d'innover comme à chaque fois.. Bon, ici, si tu regarde, je me suis arrêter expressément au passage de la rupture avec le gang afin de me laisser le droit d'expliquer en rp le passage à la ShinRa. Par-contre, faudrait peut-être rajouter d'autres groupes puisque ma protagoniste n'est pas vraiment une SeeD à moins que tu considère cette mercenaire terroriste mécano à ses heures comme étant une sorte de SeeD. D'ailleurs, j'aime cultiver une part de mystère malgré tout. Tu me connais.. j'aime faire dans l'original. x)

_________________


avatar
Yasahii Kyouki
Professeur
Professeur

Messages : 44
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 29
Localisation : Hein?! Mais j'étais pas censé me réveiller dans un bar moi .. Mais que s'est-il donc bien passé?!

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Kniva le Jeu 11 Fév - 19:12

Si tu regardes bien il n'y a pas de groupe Seed. Il y a des groupes d'élèves. Dans la partie tableau d'affichage, j'ai mis l'histoire de ce forum, ou du moins le début.

_________________
avatar
Kniva
Proviseur
Proviseur

Messages : 636
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasygarden.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Yasahii Kyouki le Ven 12 Fév - 1:36

Voilà, comme je t'avais dit, j'incarnerai un personnage special répondant au doux nom de Maria. Je pense que je vais garder de topic pour toutes mes futures présentations.. Ainsi, je n'aurai pas besoin d'aller trop loin que pour montrer les différents protagonistes que j'aurai jouer..

~¤ Prologue ¤~

LE CŒUR DE CETTE CITE BATTAIT AUTREFOIS. C'ÉTAIT DANGEREUX MAIS ON S'Y SENTAIT VIVANT.
Et puis, tout à changé. Au début c'était imperceptible. Les gens acceptaient ce changement sans même le réaliser.
Ils ont choisi une ville tranquille. D'autres l'ont refusée... Ils sont devenus nos clients.




Dans cette ville d'apparence Utopique, les politiques et les entreprises privées contrôlent l’information et exercent une surveillance sur les civils, et punissent tout acte de rébellion, même le plus minime et la population, écrasée par cette dictature, subit ces pressions. Sur le bord du fil, de l'autre coté du miroir, j'observe ce système et tente en quelque sorte d'en échappé. Malheureusement, ce système n'adhère pas à l'idée qu'il puisse y avoir des gens comme nous, toujours en quête de liberté. Traque et danger sont mon quotidien: Tel est le prix de la liberté ! Et vous, passerez-vous de l'autre coté du miroir?

~¤ LOADING DATA..... Aperçu de Bloody Mary en cours d'impression. ¤~

Nom : Unknown mais certaines sources semble la désigné comme étant je cite : "Bloody Mary". Ceci reste toujours à prouvé.
Prenom: Maria
Age: La vingtaine.
Sexe: Feminin
Situation actuelle : Ancienne SOLDIER nouvellement arrivée à Balamb.
Armes : Cet individu ne possède sur elle aucune arme lui étant propre, celle-ci préférant voler celles de nos troupes d'élite. Magnant d'ailleurs celles-ci avec une telle dextérité qu'il serait possible qu'elle ai suivi un entraînement semblable à celui des forces spéciales. Il semblerai qu'à une époque, la demoiselle utilisait ce que nous pourrions appeler une Épée Bâtarde.
Style de combat connus : Il semblerait que cette demoiselle utilise quelques techniques rappelant le Kung-Fu. Son extrême agilité semblerait être son principal atout ainsi que son endurance. Mais apparemment, elle ne s'en sert qu'à des fins de désarmement.




Les circonstances de la naissance de Maria sont entourés de la brume du mystère, la rumeur la plus tenace prétend qu’elle serait la fille d’une femme ayant été pendue enceinte puis recueillit par la femme du chef d’un groupe de Mercenaires, Gambino. Rare sont ceux qui ont osé interrogé Maria sur la véracité de cette histoire, et ceux qui ont tout de même osé récoltèrent quelques membres cassés et des flots d’insultes, car comment Maria pourrait-elle se souvenir de sa naissance ? Une logique pourtant évidente. Gambino céda aux supplications de sa femme et éleva l’enfant en lui apprenant se qu’il savait faire le mieux, la guerre. A peine Maria sut elle marché qu’elle eu une épée dans les mains, épée bien trop grande et lourde pour elle et même pour certain adulte, si il advenait que la jeune fille se plaigne Gambino déclarait aussitôt « On a pas d’épée pour gosse ici ! », le jeune Maria grandit donc dans un environnement brutale, violent et sans pitié, un monde où la guerre était une activité normal et le gagne pain de la famille, une autre explication valable pour le fait qu’elle soit devenue une adulte tordue. Elle commença par aidé Gambino en tant qu’aide de camp et sur le champ de bataille elle portait ses armes, puis, après la mort de sa mère adoptive suite à une longue maladie, elle prit les armes elle-même alors qu’elle n’avait que 13 ans. C’est presque par accident qu’elle tua son premier homme, mit à terre par un guerrier plus grand et fort, son adversaire s’empala presque de lui-même sur la lame de la jeune fille. Bien que par la suite tuer devint pour elle horriblement naturel, cette première fois, comme toute les première fois, fut un choc psychologique important.

Deux années passèrent et lors d’une bataille Gambino perdit l’usage d’un bras et d’une jambe, les prothèses mécaniques n’étant pas encore développé il devint un infirme dont Maria dû s’occupé. Mais le vieux capitaine gardait une rancœur tenace à l’égard de la jeune demoiselle, alors qu’il n’était plus capable de brandir une épée, Maria lui devenait une guerrière digne de ce nom. Un soir prit d’une crise de folie il tenta de la tuée, Maria dû se résoudre à prendre les armes contre son ancien mentor et bien que son adversaire soit un vétéran tenace son infirmité fut un trop grand handicap contre la jeunesse et la fougue de Maria, accidentellement cette dernière mit à mort son père adoptif, ne pouvant resté dans la troupe après ce meurtre elle partit dans la nuit afin de se réfugié dans la ville la plus proche du camp : Midgar.

Lors de son arrivé en ville, Maria erra longuement dans les taudis de la cité. Bien qu’elle fut capable de survire au milieu de cette jungle urbaine elle ne pouvait survivre en fouillant dans les poubelles, c’est en tombant sur une affiche de propagande pour l’armée de la Shin-ra qu’elle eu l’idée de s’engager dans le SOLDIER, que savait elle faire d’autre que se battre finalement ? Déjà combattante chevronnée et propriétaire d’un corps aux muscles déjà bien charpentée malgré son jeune age, Maria n’eu aucun mal à s’enrôlée dans la Shin-ra, en mentant un peu sur son age bien entendu, mais à sa grande taille et son physique athlétique on pouvait aisément lui donné au moins dix-huit ans alors qu’elle n’était réellement âgé que de quinze ans. Maria prit donc les armes pour la supranationale. Dans un premier temps ses missions, comme celle du reste de la bleusaille, étaient essentiellement de l’ordre de la répression, maintenir un semblant d’ordre dans les taudis et les bas quartiers de la mégalopole. Bien qu’usé de violence contre une masse cloîtrée dans une ville où même les rayons du soleil ne perçait pas jusque dans la misère des taudis caché sous l’épaisse plateforme où s’élevaient les beaux cartiers, résidence des riches et des hauts cadres de la Shin-ra, le rebutait, Maria fit honorablement son travail et son devoir en tant que membre du soldat. Si bien qu’après quelques années de service elle pu avoir la chance de recevoir sa première promotion, Soldat de 2ème classe, elle allait recevoir sa première injection de MAKO qui allait faire de lui un surhomme, enfin sur-femme.

Suite à cette promotion bien méritée s’en suivit la déclaration de guerre entre la Shin-ra et Wutaï. Maria avait alors un peu moins de Dix-neuf ans et comme de nombreux Soldats, elle fut envoyée sur le front afin d’écraser la résistance du pays des Ninjas. Bien que déjà taciturne et renfermée, Maria s’était habituée a la franche camaraderie au sein de son unité, la petite dizaines de Soldat étaient tous soudés et formait une sorte d’improbable fratrie, un univers nouveau pour la jeune Soldat qui avait passé son enfance sur des champs de batailles plutôt que dans un doux foyer. C’est à cette époque qu’elle se lia avec une femme de son régiment, Caska, une des rares femmes membre du SOLDIER, et aussi une des secondes classe les plus habiles et méritantes. Bien que froide et intransigeante envers Maria, elle ne tarda pas à l’aimé pour les quelques qualité qu’elle avait, non seulement cette facilité à mené des hommes au combat mais aussi à remonté le moral de la troupe et surtout ses incroyables facultés au combat, bien qu’elle soit de nature insouciante, la jeune femme plaisait à la jeune Caska et ces deux là formait un improbable mais néanmoins beau couple. (et là c’est le drame me direz vous, bha ouais vous répondrais je…)

L’unité de Maria et Caska fut donc envoyer en première ligne du conflit qui opposait Wutaï et la Shin-ra. Bien que les forces armées du producteur mondial d’énergie MAKO semblaient supérieurs, les Ninjas leurs opposèrent une résistance farouche. C’est au cœur de ces combats que Maria perdit l’usage de son œil droit et qu’elle dû coupé elle-même son bras gauche jusqu’au coude afin de venir en aide à Caska, bien que les détails de cette histoire ne figure dans aucunes archives, l’intégralité de l’escouade de Maria trouva la mort en affrontant les Shinobis, à l’exception de Maria qui lutta avec rage et une soif de sang démesurée, la rumeur veut qu’elle ai assistée impuissant à la mort de la jeune femme, elle seule connaît la vérité mais jamais elle ne revint sur les évènements de cette époque. Ses faits d’armes lors des affrontements sanglant lui valurent une nouvelle promotion qu’elle sembla accepter à contre cœur. Maria reçu sa deuxième injection de MAKO ainsi que l’implantation de cellule de JENOVA. Elle devint ainsi Soldat de première classe dans le corps d’élite de la Shin-ra. Son bras gauche fut remplacé par une prothèse mécanique création des laboratoires et armureries de la Shin-ra, mais plus jamais elle ne fut la même femme.



_________________


avatar
Yasahii Kyouki
Professeur
Professeur

Messages : 44
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 29
Localisation : Hein?! Mais j'étais pas censé me réveiller dans un bar moi .. Mais que s'est-il donc bien passé?!

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Kniva le Ven 12 Fév - 11:13

Merci pour cette fiche si bien détaillé "ZUZU Team" Very Happy

_________________
avatar
Kniva
Proviseur
Proviseur

Messages : 636
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasygarden.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Yasahii Kyouki le Ven 12 Fév - 14:13

De nada ma chère Knikni.. La Zuzu' Team est exclusivement composer de demoiselles.. Pour le moment, il n'y a que moi qui suis ici.. J'ai compter ma Lucile dedans ainsi que notre petit groupe mais toutes m'appellent Dandii et non Zuzu, à ce niveau, c'est toi qui en est l'unique propriétaire de ce surnom qu'est mien. Allez hop, viens par ici ma belle.
*Attrape Knikni et lui mordille l'oreille*


Au passage, je mets à chaque fois des AMv représentant l'univers de ma protagoniste dans le lien de la Zuzu Team, sauf si dans un jour de bonté, je décide de laisser apercevoir une vidéo de la team. Et si t'es sage, je te filerai le film Vexille afin que tu vois mieux le charisme de Maria.. x)




Édite du 11 mars :


Yasahii Kyouki, signifiant "La tendre folie".
Femme.
20ans d'apparence.
1m62 pour 38kg.
©️



Physique :
Kyouki a une apparence peu fréquente pour ce qu'elle est, il faut l'avouer, elle paraît plus normale qu'autre chose. Non pas dans son caractère car ce n'est pas du tout ce qui la qualifie ainsi, mais dans son physique. La première chose qui la rend si spéciale, c'est déjà ses différentes expressions. Dans les temps normaux, elle a un regard qui n'exprime rien de plus ni rien de moins que de l'ennui. Rien que de l'ennui, on pourrait penser qu'elle ne prend goût à rien dans ce genre de situation. Ce qui est en effet le cas le plus souvent, mais ce n'est pas le sujet. Venons-en aux autres expressions de son visage qui en principe se font beaucoup plus rares. La colère, par exemple, lui fait toujours garder ses airs de lassitude, mais on peut distinguer tout de même son humeur. Quant à son sourire, eh bien, elle ne sourit que quand elle veut. Et c'est pas très souvent. En bref, ce que son visage exprime n'a souvent aucun rapport avec ses états d'âme. Elle a des cheveux rose mi-court mi-longs. Ils sont lisses et sans une seule bouclette, ils tombent jusqu'à un peu en dessous de son menton. Les bords laissent voir un dégradé finement ciselé. Elle a aussi une mèche rebelle qui lui tombe sur l'œil et qu'elle rabat toujours derrière son oreille désespérément pour ne pas être gênée par celle-ci. Que dire d'autre sur Kyouki ? Elle est très fine, un peu trop même des fois, mais elle n'en fait pas un complexe pour autant. Ça lui est bien égal. Quant à sa poitrine, là en revanche, on peut la qualifier de planche à pain, car tout comme Yuffie et contrairement aux femmes du même gabarit que Tifa, ses seins ne sont pas énorme (et je suis polie XD). Sa taille ne la gêne pas non plus, elle fait simplement 1m62 et demi, ce qui ma foi n'est pas bien grand, mais convenable pour elle. Disons plus précisément qu'elle s'en fiche. Parlons de ses yeux. Ils sont d'un marron clair profond, mais qui parfois vire au rouge sang lorsqu'elle fait sauter un boulon. Sa pupille gauche est d'une couleur gris pâle, on peut supposer que son ancienne marque des Soldats se positionnait ici, avant qu'elle ne trahisse par la suite la société. Elle a toujours quelque chose à la bouche, ce qui est d'ailleurs le plus souvent une sucette Chupa Chups (non, je ne fais pas de publicité). On se demande d'ailleurs d'où elle les sort, car pour toujours en avoir une à portée de main, il faut une bonne réserve. Mais là où se distingue le plus Kyouki est sans doute au niveau de son style. Ses habits ne sont plus ceux d''une du Soldier ou d'une étudiante.. Sa tenue, bien sûr, diffère de celles de tous les autres. On retrouve certes les baskets et le pantalon d'une jeune débrayer, c'est à dire des baskets faites de cuir de couleur noire au bout de celles-ci ainsi qu'un long et ample pantalon aux motifs carrelé kaki/ocre particulièrement esthétique et relativement pratique en combat. Trainant quelque fois parterre, quelques déchirures firent leurs apparition sur les bout de celui-ci, lui donnant un effet vieilli et un peu négligée.. On remarque aussi une veste plutôt accentuée Rock et funk, dont le col serai une fourrure de loup blanc. Une grande ceinture de cuir d'une couleur marron recouvre les deux parties de la tenue, faisant aussi une place pour son arme, tenu entre cette ceinture et son corps. La dite particularité au niveau de sa tenue vient surtout de son haut, semblable à une sorte de corset présent sous sa veste. Ce vêtement a une valeur sentimentale pour Kyouki, même si ce n'est pas un proche qui le lui a donné, ni même un vêtement qui avait appartenu à quelqu'un. Il symbolise juste le fait que Kyouki a vécu dans l'un des endroits les plus sombres de ce monde durant tant d'années, avec ce vêtement. Mais c'est aussi une tenue qu'elle pense plus pratique au combat, même si la dite tenue n'en a que le nom. Sa texture ne protège pas plus qu'un tissu normal, sauf si son adversaire attaque à coup d'avion en papier, ce qui est plus que rare. A chaque combat, donc, que ce soit contre un simple soldat ou un adversaire très puissant, la combattante retire sa veste au début du combat pour ne garder que ce vêtement. Mais il existe une autre particularité dans son style vestimentaire, et elle se situe au niveau de son cou. À cause de son apparence assez frêle, elle est souvent sous-estimée. C'est évident, rien qu'à la voir, elle qui est dépourvue du moindre muscles dans ses bras, on peut penser qu'elle ne serait pas capable de tenir en place avec un vase dans les bras. Pourtant elle peut soulever au moins dix fois son poids. Elle est assurément un des meilleurs exemples disant qu'il ne faut pas se fier aux apparences...


Description Morale:
Sa psychologie est assez complexe à décrire. Comment dire, elle a une apparence d'adolescente las et brisée par la vie, ce qui est effectivement le cas, parfois. De son adolescence, elle côtoyait souvent les bars et y trainait jusqu'à pas d'heure, totalement saoul à la sortie. On remarque que de par son apparence, elle n'a pas la moindre cicatrice, non, ce qui cache pas mal de choses. Il est impossible de voir une seule égratignure sur elle, même en l'observant au microscope, jamais on ne pourrait en trouver. Qu'y a-t-il derrière tout ça? Moi-même ne le sais pas, mais contrairement à ce qu'on pourrait en conclure, elle est très maladroite. Elle ne fait jamais attention à où elle marche, ni aux détails paysagers qui l'entourent. Que dalle, elle se fiche de tout ça. C'est la raison pour laquelle elle est facile à surprendre, l'unique fait qu'on la touche par derrière la ferait sursauter. Assez peureuse quelques fois, dans les moments qu'elle n'apprécie pas, elle préfère filer à l'anglaise plutôt que d'affronter ses problèmes. Mais dans les situations tendues, elle laisse toujours échapper le fond de sa pensée, ce qui ne lui est pas réellement bénéfique. Entre le courage et la lâcheté, elle en est un total croisement, une fusion parfaite. En conclusion elle est très lunatique. Elle ne supporte pas le bruit, non, le silence est son meilleur ami. Elle traîne toujours dans le désert ou dans la ville. L'un est d'un calme sans frontière, le paradis pour elle, mais l'autre est tout son opposé. Ça n'empêche pas qu'elle adore aller dans la civilisation elle s'y amuse trop. Elle n'éprouve jamais le moindre signe d'affection vis-à-vis des bureaucrates, tout comme la ShinRa et autres organisation.s Elle n'aime personne d'autre qu'elle-même. Par contre, elle apprécie particulièrement faire des farces. Elle vient souvent en aide aux guerriers qui se battent, et une fois une confiance forgée entre les deux, elle en profite. Malgré cette hypocrisie sans limite, sa seule raison d'aider les combattants est qu'elle déteste les autres personnes. Elle déteste surtout la ShinRa. On la traite souvent de traîtresse, ce qui l'amuse. Elle est amusée de tout, ce qui la force à coller les Humains en permanence. Les seuls moments où elle pourrait laisser ressortir son côté sérieux, seraient les moments où elle se trouve face à un de ses anciens confrères, les membres du Soldier. Qu'elle déteste au plus haut point, cela va sans dire, même si elle en avait été une par le passé. Aussi, elle n'aime pas du tout se battre franchement, depuis qu'elle est une simple prof à la BGU, elle n'avait dégainé sa sword et ses Minds que seulement deux ou trois fois.


Dernière édition par Yasahii Kyouki le Jeu 11 Mar - 18:59, édité 3 fois

_________________


avatar
Yasahii Kyouki
Professeur
Professeur

Messages : 44
Date d'inscription : 11/02/2010
Age : 29
Localisation : Hein?! Mais j'étais pas censé me réveiller dans un bar moi .. Mais que s'est-il donc bien passé?!

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Génésis Rhapsodos le Sam 13 Fév - 4:56

Bienvenue =D
avatar
Génésis Rhapsodos
Professeur
Professeur

Messages : 345
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 29
Localisation : Midgar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ~ The KhEy ~ [All caract' of Zuzu']

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum